IMAG5469Il y a près de cinquante ans, l'Harmonie municipale d'Escaudain organisait sa traditionnelle "Foire à la Saucisse" le 1e Mai. Le grand bal populaire était alors animé par le Bolek Bayerische Blaskapelle , autrement dit l'orchestre de l'escaudinois Boleslaw (Bolek) Baranski.

Bolek Baranski, un grand musicien d'origine polonaise

Nous sommes dans les années soixante, dans la deuxième moitié des années soixante plus précisément. A Escaudain, l'Harmonie municipale (fondée en 1859), alors présidée par André Lebon, est l'une des plus prestigieuses de tout le denaisis(1).

Pour financer son voyage touristique de septembre, elle organise une "Foire à la Saucisse", c'est à dire au moins deux jours de fête marqués par deux évènements : un bal moderne, au cours de laquelle se produisait une vedette de l'époque ( comme par exemple Eddy Mitchell), et un grand bal plongeant le grand public dans une ambiance de fête populaire bavaroise.

IMAG5469

Bolek Baranski est à droite sur cette photo.

Cette partie festive populaire se déroulait toute la journée du premier mai de chaque année et était animée comme il se doit par un orchestre de musique bavaroise. Tout le personnel de l'harmonie était mobilisé, aux bars, aux services en salle, aux cuisines, au vestiaire, et à l’accueil. La bière, fournie par le distributeur local de la marque Dubois-Vaast, arrivait par tonneaux. Le repas proposé était évidemment une choucroute cuisinée sur place.

Sur scène, à midi, et en fin d'après midi, un même orchestre animait le grand bal. Le plus souvent, l'harmonie municipale faisait appel à l'orchestre de Bolek Bayerische Blaskapelle.  Un orchestre de référence, qui pourtant ne venait ni de Belgique ou d’Allemagne, mais tout simplement d'Escaudain, puisqu'il s'agissait de la formation musicale de Bolek (Boleslaw) Baranski.

IMAG5470

Et sur celle-ci, il est à gauche, au deuxième rang.

Ah Bolek, quel charisme ! Il avait réunit dans cet orchestre, son frère (Stanis), son beau-frère (Léon Struzynski) et les fils de ce dernier (dont le talentueux clarinettiste Jacky Struzynski), ainsi que les musiciens Delvaux, Gozzi, Thiery, Dupont, Schmidt ou encore Richez. Au total, quinze musiciens. la renommée de l'orchestre avait très vite dépassée l'échelon local et régional. Chef d'orchestre, arrangeur, animateur, Bolek Baranski jouait admirablement bien tous les types de clarinettes et de saxophones.

D'origine polonaise

D'origine polonaise, il était né en 1912, et avait créé son premier orchestre dès l'âge de 18 ans. Il était membre de plusieurs harmonies municipales et des Mines (Escaudain, Lourches), ainsi que de l'harmonie des Forges (Denain). Il a cessé ses activités de musiciens de bals en 1980 et décèda en 1991.

Dudzinski150© Francis Dudzinski-Ozdoba. Passeur d'Histoire.

Ecrivain. Guide-conférencier. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

(1) Parmi les chefs d'harmonie de cette période, citons Marcel Alglave ou encore Albert Leferme

dudzinskiVous trouverez de plus amples informations dans mon livre "Balade musicale dans la communauté polonaise du Nord-Pas de Calais". (Derniers exemplaires...).

Une histoire musicale (orchestres de bals Stéphane Kubiak, François Kmiecik, disques, salles de bals, chorales, clubs de mandolines, musiciens, chanteurs, compositeurs...) des Polonais du Nord.