bal polonaisVoici l'histoire d'une chanson qui au départ n'est en rien polonaise mais qui, par le talent de Stéphane Kubiak, est devenue une chanson de référence dans le répertoire des polonais du Nord-Pas de Calais : By zmienić swój los / Pour changer son destin ". Stéphane Kubiak y chante l'immigration polonaise. Cette mélodie a été enregistré en 1982..

Je l'ai régulièrement dit et écrit  : cette mélodie n’est en rien polonaise contrairement à ce que certains écrivent ici où là. C'est une reprise d’un slow-fox créé sous le titre " Don Luigi ", en 1981, par le groupe hollandais BZN.
 
Stéphane Kubiak m'explique la genèse de cette chanson : "Depuis longtemps, je voulais enregistrer une telle chanson sur l'immigration(1) polonaise. Avec Wojciech Plewczynski, un curé polonais que j’avais rencontré lors d’un séjour au centre de vacances Stella Maris, nous avons réussi à écrire de bonnes paroles pour cette mélodie. Celle-ci est mélodique et s'adapte bien à ce que je souhaitais chanter. Le succès de cette chanson a été très grand, bien au delà de ce que je pouvais imaginer. Elle a été reprise dans toute la France par des chorales et des orchestres..."
 

" By zmienić swój los fait partie de ces chansons où les paroles ont une grande importance. Pour cette catégorie de chansons, j’ai toujours cherché à m’associer avec des paroliers dignes de ce nom, possédant un vocabulaire riche, une certaine poésie dans l’écriture et maîtrisant parfaitement la langue polonaise contemporaine. C’est pourquoi j'ai beaucoup travaillé avec Zbigniew Krukowski. Maintenant, c'est avec Wojciech Plewczynski...

Trouver un bon parolier est une réelle difficulté, du moins si on veut bien faire son travail évidemment ... Je pense que mon public est attaché à cela, à la qualité de la musique et des paroles..." souligne Stéphane Kubiak lorsqu'il m'a accordé un interview en decembre 1982.
 
Le talent d'un artiste tel que Stéphane Kubiak est d'avoir perçu que cette mélodie, adaptée en polonais, pouvait faire naître une telle chanson, avec de telles paroles, si fortes, sensibles et oh combien émouvantes...
Ecoutez un extrait de l’enregistrement disque de 1982. (Disque 33 tours. Barclay BA-253. 200439).
. © (Wojciech Plewczynski / Jan.Tuijp / Cees.Tol / Thomas.Tol)

bznEt voici la version d’origine, enregistrée par le groupe BZN en septembre 1981. Disque 33 tours Mercury / Phonogram N° 6423 461. "BZN ? oh si je ne me trompe pas, C'est Jerzy Mak qui m'en avait parlé la première fois. Ce sont de jeunes grecs, émigrés en Hollande, et qui dans cette chanson évoquent le décès de Don luigi... un italien. Quelle histoire !. Et pourtant, j'ai tout de suite pensé que cette mélodie, avec d'autres paroles pouvait évoquer notre histoire à nous, les polonais. Que l'on soit grecs, hollandais, italiens ou polonais, nous avons certainement des points communs, non ? " m'avait expliqué Stéphane Kubiak.


Paroles polonaises . By zmienić swój los (Wojciech Plewczynski © )
Z dala od kraju od wielu już lat by szukać pracy jechaliśmy w świat odnaleźć chleb dla swych bliskich braci dzieci by smienić ich los w jasne szczęśliwe dni Cierpień i znoju nie oszczędził czas ciemnej kopalni ginął górnik nasz lecz o tym samym wciąż każdy z nas marzy i by zmienić swój los w jasne szczęśliwe dni Bo nasza Polska to radością wszystkich jest i każdy z nas nie szczędził dla niej łez a serca nasze w jednym rytmie biją z nią gdy w nieszcęściu nieprzyjaciel gnębi ją Już tyle lat opuściliśmy kraj rok po roku nie jeden minął maj pozostaliśmy tu na gościnnej ziemi by zmienić nasz los w jasne szczęśliwe dni Bo nasza Polska to radością wszystkich jest i każdy z nas nie szczędził dla niej łez a serca nasze w jednym rytmie biją z nią gdy w nieszcęściu nieprzyjaciel gnębi ją (bis).
 

"(...) Nous sommes restés ici sur la terre d'accueil pour changer notre destin, terminer nos jours bleus et heureux. (...) ".

Proposition d'une possible version en français :
Nous sommes partis dans le monde retrouver le sang de nos proches frères et enfants afin de changer leur destin.
Sans limite de temps, soit en jours bleus et heureux, soit en de nouvelles souffrances.
Dans la sombre mine, nous salue notre mineur préoccupé, toujours seul.
Chacun de nous pense changer son destin pour des jours bleus et heureux
(refrain) Car c'est notre Pologne qui est la joie de tous et pour qui aucun de nous n'est avare de ses larmes et avec qui nos cœurs battent toujours d'un même rythme quand dans le malheur, l'ennemi la tourmente.
Depuis tant d'années, nous avons quitté le pays année par année, plus d'un mois de mai est passé
Nous sommes restés ici sur la terre d'accueil pour changer notre destin, terminer nos jours bleus et heureux".

Paroles anglaises de BZN Thousand Italians they came from afar Most of them crying, their heads to the ground To see the old man die at the end of the day For he was their father And they all knew his name Old Don Luigi, the king of them all He laid on his crown, now his kingdom will fall We hear the preachers pray And the sermons they gave For he was a father and we all knew his name Soon we all will cry Don Luigi when you die Corleone's son, your star fades away And we all will try Just to kiss and say goodbye Corleone's son, your star fades away Old Don Luigi, he called for his son And wrote down the name of the man with the gun And then the old man died at the end of the day For he was our father And we all knew his name Soon we all will cry Don Luigi when you die Corleone's son, your star fades away And we all will try Just to kiss and say goodbye Corleone's son, your star fades away Soon we all will cry Don Luigi when you die Corleone's son, your star fades away And we all will try Just to kiss and say goodbye Corleone's son, your star fades away Corleone's son, your star fades away .
 
(1) Les Polonais de la 1e génération sont-ils des émigrés ou des immigrants ? Ils sont des immigrés lorsqu'ils arrivent en France, alors que des émigrés sont des personnes qui quittent leur pays d'origine. Dit autrement, un immigré pour son pays d'accueil est en même temps un émigré dans son pays d'origine.

 

Dudzinski150© Francis Dudzinski-Ozdoba. Passeur d'Histoire.

Guide-conférencier. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Mes articles sont régulièrement mis à jour. Sources : Archives personnelles,  mes recherches aux Archives (archives municipales, ADN, CHM, AMT...), mes notes de lectures(*).

(*) Voir Bibliographie.

dudzinskiVous trouverez de plus amples informations dans mon livre " Balade musicale dans la communauté polonaise du Nord-Pas de Calais". (Derniers exemplaires...).

Une histoire musicale (orchestres de bals Stéphane Kubiak, François Kmiecik, disques, salles de bals, chorales, clubs de mandolines, musiciens, chanteurs, compositeurs...) des Polonais du Nord.