Mines et Industries

abscon sucrerie2En instaurant, en 1806, le blocus continental, Napoléon stoppe le commerce avec les anglais, et avec lui, le commerce de sucre de canne ou encore de café. Pour remplacer ce type de sucre, l’Empereur favorise la recherche de produits de substitution. Il faut attendre 1812 pour qu’un réel plan de soutien au sucre indigène issu de la betterave soit mis en place.

aff dudzinskiA l'invitation de la Médiathèque Jacques Prévert de Denain, je vais présenter une conférence sur l'histoire d'un bassin industriel marqué par les Mines, la metallurgie (Cail) et la Sidérurgie (Usinor Denain) et couvrant les territoires de Bouchain à Denain, le long de l'Escaut. Cette conférence sera suivie d'une séance de dédicaces de mon livre.

 

pierre richard  agglomérésEn 1973, l'acteur Pierre Richard tourne l'essentiel de son film "je sais rien mais je dirai tout" à Lourches, Escaudain et Denain. Le film est diffusé en salle en décembre. En voici quelques images où vous retrouvez les paysages industriels de l'époque : la centrale électrique et le gazomètre de Lourches, l'Escaut, Usinor... En cette année 1973, personne n'imagine que cinq ans plus tard, un véritable tsunami va s'abattre sur tout le bassin industriel du Denaisis...

P1000721Il y a parfois des idées ingénieuses qui surgissent dans les moments les plus difficiles. A Denain, le radoub en est l’exemple. C’est le résultat de l’extraordinaire métamorphose de la halle des lingotières, abandonnée par Usinor, en darse couverte de réparation et de construction de bateaux fluviaux. Aujourd'hui dramatiquement à l'abandon, ce radoub est un très beau patrimoine industriel à sauver.

chiffonrouge1Une chanson a accompagné la lutte des sidérurgistes d'Usinor-Denain, Trith-Saint-Léger, Anzin ou encore Longwy en Lorraine, c'est "le chiffon rouge". Une chanson de Michel Fugain