lourches coron des vachesLa rue du Coron des vaches est bien étrange : d'une part, par son appellation, et, d'autre part, par sa situation : la rue le long de laquelle a été construit ce coron est connue sous le nom de rue Socrate et rue Lamendin. Avec une particularité : d’un côté de la rue, nous sommes à Lourches et de l’autre à Roeulx (coté Gare). Explications et photos...


LOURCHES - ROEULX. Cette rue est en fait historiquement dénommée «chemin des vaches». En effet, ce "chemin" d'alors conduit à des pâtures marécageuses qui longent L’Escaut. Ce chemin et ces pâtures ont longtemps été dans le territoire d’Escaudain. Eh oui, cela peut surprendre aujourd’hui, mais Escaudain s’est bel et bien étendue jusqu’à l’Escaut (cela signifie qu’une petite partie du territoire de Lourches actuel a été inclus dans le territoire d’Escaudain).
 
Dans ce contexte, on devine que ce chemin des vaches n’est que le prolongement de l’actuelle et longue rue Paul Bert d’Escaudain, qui, passée la barrière et longeant Roeulx devient la rue Jean baptiste Lebas, puis rue Socrate ou rue Lamendin…

lourches coron des vaches
Carte postale Collection FD
Mais, en 1843, Escaudain cède à Lourches 89 hectares situés au sud de la Cité Schneider et reçoit en échange, 72 hectares dans le secteur du quartier actuel du Quart de Six heures. Concrètement, cela signifie qu’à cette date, Escaudain perd son accès direct à l’Escaut et que Lourches prend possession de cette longue bande de terre, ainsi que des marais.

Quand, au début des années 1920, la Compagnie des Mines de Douchy (dont le siège social, c'est à dire les bureaux de la Direction, se situe à Lourches, dans l'actuelle Mairie) décide de construire des logements miniers de long de cette rue, c’est assez logiquement que la population dénomme ce coron, le coron des vaches, en se souvenant du chemin éponyme. C'est dans l'un d'eux que va naitre Henri Jean Baptiste Fievez, le 9 octobre 1909 ( futur député-maire de Denain)
 
C'est dans ces maisons également, que la Compagnie de Douchy a logé, à partir de 1922, des ouvriers mineurs polonais venant d’Allemagne (de Westphalie). Les maisons présentent alors un "confort" très rudimentaire : pas de toilettes à l'intérieur de la maison, pas de carrelage au sol, etc... C'est ce qu'ont connu mes grand-parents François & Wladislawa Ozdoba-Cejba. Ces familles polonaises y sont provisoirement regroupées avant d’être installées dans les nouvelles maisons de la Cité Schneider (pour mes grands-patrents, ce fut au N° 179).
Mais revenons à cette appellation : c'est bien parce qu'il s'est appelé initialement « le chemin des vaches » (quémin ou qu'min des vaques) qu'il est devenu ensuite « le coron des vaches » (l'coron des vaques…).
lourches coron des vaches
Photo Google.
Derrière cet imposant coron (une bande de maisons jointives toutes situées sur le coté Lourches de la rue) ont été construits des fours à coke puis la vaste cokerie noire et polluante, et son imposant gazomètre. Mais de cela, je vous en parlerais dans un prochain article.
 
lourchescoronvaches31
Du coron, tout comme de la cokerie et du gazomètre, il ne reste rien aujourd'hui. Le coron des Vaches a été détruit en septembre 1977.

 

© Francis Dudzinski-Ozdoba. Passeur d'Histoire. Contact et Facebook

Commentaires  

#8 Yvann McKraken 04-11-2019 16:26
À l occasion si vous avez des infos sur le coron ste barbe d Aniche , il n' existe plus mais j y habitez jusqu'à sa démolition
Citer
#7 Danielle Brodziak 04-11-2019 09:25
Merci pour ce magnifique reportage Cordialement
Citer
#6 Jean Pierre Spychala 04-11-2019 09:22
Mon grand-père venait de Poznan allemande à l école ils étaient sévèrement punis s ils parlaient polonais ' en France il a interdit à ses enfants de parler allemand
Citer
#5 Marie-françoise Mayeur 04-11-2019 09:22
Il y avait même une Ducasse dns ma jeunesse qui est ensuite partie à la gare elle allait du coron des vaches au terril qui était à côté du laboratoire actuellement midavenne
Citer
#4 Annie Bertout 04-11-2019 09:21
Mes grands parents sont arrivés probablement à cette époque de la frontière allemande. Ma grand mère savait parler l allemand. Elle écoutait par ailleurs les soldats allemands pendant la guerre.
Citer