En 1923 : ouverture d'une école ménagère à Denain ; construction de la Cité Couade à Escaudain ; création de chorales polonaises à Escaudain, Abscon et Condé ; création de l'harmonie des Mines à la fosse Arenberg de Wallers.


L'Ostrevant(1)(Ostrevent) et environs... durant la période d'entre-deux-guerres (1918-1939).

En 1923 :

- Denain :

  • Les Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul ouvre une école ménagère, avec le soutien de la société des forges et hauts fourneaux Denain-Anzin (Odette Hardy-Hémery).

- Escaudain  :

  • Construction, à l'initiative de la société sidérurgique des forges et hauts fourneaux Denain-Anzin, de la cité Couade, au Quart de Six heures (58 logements).

- Fenain :

  • Le couple Ferrari fuit le régime fasciste de Mussolini en Italie et s'installe à Fenain, avec leur 2 fils, Eusebio, alors âgé de 4 ans et Gino, 1 an. Le père travaille à la fosse Agache, de la Compagnie des Mines d'Anzin. Eusebio et Gino Ferrari vont vaillamment s'illustrer comme résistants communistes durant la Seconde Guerre mondiale.

- Polonais dans le Bassin Minier :

  • Suite au recrutement massif d'une main d’œuvre polonaise (directement depuis Pologne ou depuis les territoires allemands de Westphalie) par les Compagnies minières, une vie associative spécifique se développe très rapidement. En voici quelques exemples :
    • Le 18 février 1923, création à Abscon de la chorale "Wesoly Tulacz" (joyeux vagabond). Elle est alors dirigée par Stalislaw Mik (1894-1964).
    • Création de la chorale "fiołek" (la violette) au quartier Macou de Condé-sur-Escaut (sous la direction de Constant Berent).
    • Création à Escaudain de l'association des femmes polonaises catholiques Sainte Wanda.
    • La chorale, groupe théâtral et troupe folklorique "Harfa" est créée à Escaudain le 15 avril 1923. Son premier bureau est composé de : Jean Nowicki (président), Jan Kalemba (secrétaire), Marcin Ratajczak (trésorier) et Stanislaw Mik (directeur musical). Une autre chorale, portant le même nom est également créée à Ecaillon.
  • Sur le plan démographique, d'importants bouleversements apparaissent :
    • L’État civil d'Escaudain enregistre 190 naissances au cours de l'année 1923, dont 31 sont issues de familles d'origine polonaise, soit 16,3% (André Lebon).
    • A Lourches,le premier mariage polonais se déroule en 1923. Il y en aura six en 1924.
    • A Escaudain, le premier mariage entre polonais enregistré à l’État civil de la ville s’est déroulé le 24 mars 1923. Voir l'article : 1922-1923 : les premiers mariages polonais à Escaudain, Wallers-Arenberg,Lourches et Abscon. Sur les 59 mariages enregistrés à l’État Civil d’Escaudain cette année là, 4 concernent des Polonais, soit 6%. L’année suivante, en 1924, ce pourcentage grimpe à 27%

- Wallers-Arenberg : 

  • Création de l'Harmonie des Mines d'Arenberg (dans le quartier minier de Wallers) avec le soutien de la Compagnie des Mines d'Anzin. Voir l'article : Harmonies et Fanfares en ostrevant.
  • Construction de logements miniers par la société immobilière SIA(2), dans le quartier d'Arenberg, dans la rue d'Anzin (actuelle rue Michel Rondet) et rue de Varsovie d'un total de 32 logements (regroupés par bloc de 4 logements, soit 2 dos à dos) dotés d'un jardin situé devant la maison. Cela correspond à l'arrivée des mineurs polonais dans le quartier.

(1) Voir l'article : Doit-on écrire Ostrevant ou Ostrevent ?

(2) société créée en 1921 à l'initiative de la compagnie des mines de Vicoigne, Noeux et Drocourt.

Dudzinski150© Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Journaliste.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Mes articles sont régulièrement mis à jour. Sources : Archives personnelles,  mes recherches aux Archives (archives municipales, ADN, CHM, AMT...), mes notes de lectures(*), mes livres "Denain et le Denaisis : Histoire d'un Bassin Industriel". "Balade musicale dans la Communauté Polonaise du Nord-pas de Calais" (1992)

(*) Voir Bibliographie.