En 1874 : Ouverture de la Gare de Fenain sur la ligne ferroviaire Somain-Orchies ; Construction de la Cité Bessemer (cité du Nouveau Monde) à Denain ; la loi de 1874 interdit aux filles et aux femmes de travailler au fond de la mine ...etc...


L'Ostrevant(1)(Ostrevent) et environs... durant la période du début de la IIIe République (1871-1898)

- Anzin :

  • Construction de la Mairie sur les plans de l'architecte Constant Mayeux (né le 15 juin 1835 à Anzin et mort le 11 octobre 1911 à Paris. Grand Prix de Rome d'architecture en 1861).

- Bassin Minier :

  • La loi du 19 mai 1874 sur le travail des enfants et des filles mineures employés dans l’industrie précise que "les enfants ne pourront pas être employés par les patrons ni être admis dans les manufactures, usines, ateliers ou chantiers avant l’âge de douze ans révolus. (...) Les filles et femmes ne peuvent être admises dans ces travaux...". Cela signifie que les filles et femmes ne peuvent plus travailler "au fond" de la mine. Elles seront donc employées "au jour", c'est à dire aux travaux réalisés en surface (à la lampisterie, au triage, etc...).

- Chemin de fer de la Compagnie des Mines d'Anzin :

  • Le 1e juin 1874 est inauguré un nouveau tronçon de la ligne ferroviaire édifiée et gérée par la Compagnie des Mines d'Anzin : il relie Anzin à Vieux-Condé. Le tronçon reliant Vieux-Condé à la ville Belge de Péruwelz est quant à elle ouverte le 9 août 1874. A cette date, la totalité de la ligne Somain-Peruwelz est opérationnelle. cette ligne sera fermée aux voyageurs en avril 1963. Elle restera toutefois accessible au trafic de marchandises, c'est à dire essentiellement de charbon (qui sera progressivement fermé de 1973 à 1989).

- Denain :

  • La Société des forges et hauts-fourneaux de Denain-Anzin fait construire "en plein champs" souligne l'historien local André Jurénil, un nouveau quartier regroupant des logements pour ses ouvriers. Il est initialement dénommé la cité Bessemer parce que sa construction est concomitante de l'arrivée du premier four utilisant le procédé Bessemer à l'usine de Denain. Cette cité est également appelée, plus symboliquement, la cité du Nouveau Monde.
  • Voulus et soutenus financièrement par la Société des forges et hauts-fourneaux de Denain-Anzin, sont également construits, près de la fosse Orléans, et en bordure de la rue de Lourches, une chapelle, une école et le couvent de Saint-Vincent-de-Paul" (André Jurénil). Cela donne naissance à la "rue de l'Usine" qui sera rapidement dénommée "la rue du Couvent".

- Fenain :

  • Ouverture de la Gare de Fenain, le 24 décembre 1874 à l'initiative de la Compagnie ferroviaire du Nord-Est. Elle est desservie par la liaison ferroviaire Somain - Orchies. Cette ligne a généré la création des gares de  Wandignies, de Marchiennes et de Beuvry. A Wandignies, un embranchement va par la suite desservir la faïencerie d'Hamage (ouverte en 1896).

- Neuville-sur-Escaut :

  • Célestin Fauville est désigné maire de Neuville-sur-Escaut par le préfet du Nord. Rappelons que c'est la loi du La loi du 5 avril 1884 qui institue l'élection du Conseil municipal au suffrage universel ( et l'élection du maire, par le Conseil municipal). Célestin Fauville restera maire jusqu'à son décès, en 1891. Il succède à Émile Joseph Carlier (1832-1905). Ce dernier (directeur de la raffinerie locale dénommée "Carlier, Mathieu et Cie".) a été maire de 1861 à 1874.

(1) Voir l'article : Doit-on écrire Ostrevant ou Ostrevent ?

Dudzinski150© Francis Dudzinski-Ozdoba. Passeur d'Histoire.

Guide-conférencier. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Mes articles sont régulièrement mis à jour. Sources : Archives personnelles,  mes travaux de recherches aux Archives (archives municipales, ADN, CHM, AMT...), mes notes de lectures(*), mon livre "Denain et le Denaisis : Histoire d'un Bassin Industriel".

(*) Voir Bibliographie.