pierre richard  gazometreEn 1973, l'acteur Pierre Richard tourne l'essentiel de son film "je sais rien mais je dirai tout" à Lourches, Escaudain et Denain. Le film est diffusé en salle en décembre. En voici quelques images où vous retrouvez les paysages industriels de l'époque : la centrale électrique et le gazomètre de Lourches, l'Escaut, Usinor... En cette année 1973, personne n'imagine que cinq ans plus tard, un véritable tsunami va s'abattre sur tout le bassin industriel du Denaisis... (complément des chapitre 7 et 12 de mon livre: Denain. Histoire d'un bassin industriel)

chiffonrouge1Episode 4. Une chanson a accompagné la lutte des sidérurgistes de Denain, Trith-Saint-Léger, Anzin ou encore Longwy en Lorraine, c'est "le chiffon rouge". Une chanson de Michel Fugain. (complément du chapitre 3 de mon livre: Denain. Histoire d'un bassin industriel)

 

abscon fosse saint mark A Liévin, le 27 décembre 1974, 42 mineurs sont tués lors de la plus grande catastrophe minière de l'après-guerre. Huit ans plus tôt, le 23 décembre 1966, à la fosse Saint Mark d'Escaudain-Abscon, ce sont deux mineurs qui décèdent au fond suite à un éboulement. Ils s’appellent Marcel Haussin et François Matuszak. Explications...

denain usinor40 02084Épisode 5 : C'est un coup dur, très dur : 5.000 emplois supprimés. Derrière ce chiffre, ce sont des hommes, des femmes, des familles et d'autres emplois aussi. En effet, un emploi supprimé dans la sidérurgie, ce sont deux, trois, voire quatre emplois supprimés, à termes, "ailleurs". Ce sont les emplois "induits", ceux que l'on oublie parfois mais qui sont si essentiels, dans le commerce, les services, les petites entreprises... 5.000 emplois supprimés à Usinor Denain, ce sont 10.000, 15.000, 20.000 emplois supprimés dans deux , trois ou cinq ans, dit-on alors, à juste titre... (complément du chapitre 3 de mon livre: Denain. Histoire d'un bassin industriel)