abscon klabinskiA partir de  1920, les compagnies des Mines du bassin Minier du Nord-Pas de Calais recrutent en grand nombre les mineurs polonais travaillant les mines de Westphalie en Allemagne ou venant directement de la jeune Pologne renaissante après 1918. L'installation de ces familles dans les cités génère le développement de commerces et artisans polonais. En voici, une illustration, à Abscon, avec la boucherie de François Klabinski.

 

Centenaire de l'immigration polonaise dans le Bassin Minier du Nord-Pas de Calais

Boucheries-charcuteries, crémeries, boulangeries-pâtisseries, salons de coiffure, tailleur... nombreux sont les commerces ouverts par des Polonais en ce début des années vingt dans les communes minières du Denaisis ( Abscon, Lourches, Escaudain, Denain, Roeulx...) ou encore autour de la fosse Arenberg, à Wallers. 

Nous en retrouvons les traces par quelques cartes postales, des photos privées, et aussi par les façades des bâtiments de ces commerces.

abscon klabinski abscon klabinski

Ainsi, à Abscon, la Boucherie de François Klabinski (aujourd'hui fermée) portent sur les murs latéraux de la maison, l'indication du propriétaire. Cette ancienne boucherie charcuterie polonaise Klabinski(1) est située rue Victor Hugo, face à la Cité Chauffour, rue de l'Yser. (photo 1-3)

ABSCON   Cité des Chauffours 1923abscon cité chauffour

Cette Cité du Chauffour (Photos 2/3 et 3/3) est une cité des mines construite à partir de 1920. C'est là qu'ont été logées les familles d'origine polonaise. Particularité de la cité : les 3 premières rues venant d'Abscon sont sur le territoire d'Abscon, et les 2 dernières sont sur le territoire de Somain. La compagnie des mines ne se préoccupait guère de respecter les limites communales. Aujourd’hui"hui, ces logements appartiennent à la société immobilière SIA.

dudaC'est dans cette cité, qu'en 1922, a été créé l'association polonaise des "Sokol" d'Abscon, toujours active jusqu'à aujourd'hui et présidée par Mme Korbas.

C'est également, rue de la Marne, dans cette cité, que demeurait Joseph Duda, le chef d'orchestre du "Mandoline Club Polonais d'Abscon : Soir de Mai / Wieczór majowy".

© Francis Dudzinski-Ozdoba - Historien & Ecrivain. Contact : cliquez ici . Ma page facebook.

 (1) François Klabinski est décédé le 31 aout 2017, à l'age de 78 ans. Il était né à Escaudain en 1939. Son épouse, Elmina est décédée en novembre 2015 (75 ans).


Quelques commentaires issus de ma page Facebook :

-  "Bien connu, ma grand mère paternelle résidait à proximité rue Blanqui, le l'accompagnais lorsqu'elle allait à cette boucherie, et à chaque fois j'avais droit à ma rondelle de saucisson". Jean Claude Loriaux
- "Peut-être faut-il préciser que le François Klabinski (1939) a succédé à son père également prénommé François" Victor Michalicki


 A lire également :

dudzinski" Balade musicale dans la communauté polonaise du Nord-Pas de Calais". (Derniers exemplaires...). Un livre de Francis Dudzinski-Ozdoba. Une histoire musicale des orchestres de bals (Stéphane Kubiak, François Kmiecik...), des disques, des salles de bals, des chorales, des clubs de mandolines ( Soir de Mai à Abscon...), des musiciens, chanteurs, compositeurs...des Polonais du Nord. Publié aux Éditions Scripto.

En vente ( 10 euros ) par correspondance, cliquez ici.